Le mouchoir de ​​​​​​​madame Vial

Publié le 3 Mars 2018

               En janvier 2018, grâce à ma famille et mes amis, j’ai pu commencer à faire du bénévolat dans différentes associations rennaises. Cela me permet, entre autres, d’aller animer un atelier d’écriture à la résidence pour Seniors « Le Mabilais », à Rennes, pas très loin de chez moi.

                J’y vais deux heures tous les quinze jours, le mardi après-midi. Quel que soit le thème, je suis à chaque fois émerveillée par l’imagination et la créativité des participants. Parfois aussi, ils me font le cadeau merveilleux de partager leurs souvenirs avec moi. C’est ainsi que j’apprends de nombreuses choses sur Rennes, mais aussi sur les vies passionnantes de toutes ces charmantes personnes.

                En février nous avions un atelier de prévu le 13, une journée avant la Saint-Valentin, j’ai donc proposé d’écrire sur l’amour. Je les avais prévenus la fois précédente que l’on travaillerait sur ce thème. Au début de la séance, l’une des participantes, madame Vial, nous a dit qu’elle aimerait nous montrer quelque chose. Elle a sorti de son sac un petit bout de tissu légèrement jauni par le temps. Il s’agissait d’un mouchoir que lui avait offert son mari, aujourd’hui décédé.

                 Sur ce mouchoir était imprimé un poème de Verlaine, et un bouquet de fleurs. Elle était très émue en nous le montrant. Par la suite elle a écrit un très beau texte sur son mari.

                   En rentrant chez moi ce soir-là, je me suis sentie riche de ce partage. J’ai donc demandé le lendemain à Marie-Christine, l’animatrice qui participe à l’atelier d’écriture avec nous, si Madame Vial serait d’accord pour que je poste une photo du mouchoir sur mon blog, et elle a dit oui…

 

 

Rédigé par Ngilozi

Publié dans #Ateliers d'écriture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Les kleenex sont au gout du jour mais rien ne remplace les mouchoirs en tissu, surtout lorsqu' ils présentent un si beau poème. J' espère un jour recevoir un si beau cadeau...........
Répondre
N
Eh, eh, qui sait, la fête des mères approche... ;-)
W
Whaouh,
ce bout de tissu jaunis par le temps à une valeur inestimable de part sa portée sentimentale.
Ce poème de Verlaine s'en trouve renforcé par un lien fort entre madame Vial et son défunt mari.
Willl
Répondre
N
J'espère que ça t'a donné une idée de cadeau... ! ;-)